Qui sommes-nous ?

« Lui, Jonathan Bénéteau, skipper et professionnel de la marine marchande, elle, Aurélie Aubron, caméraman monteuse au sein de la société Simeli. Amoureux de la mer et à la recherche de nouveaux horizons, ils unissent leurs savoirs pour réaliser un suivi en image de cette aventure Bénéteau Océan Atlantic Tour. Suivez les pendant un an autour de l’Océan Atlantique et vivez avec eux leurs traversées et leurs escales. »

S'inscrire à laNewsletter

 Les Escales

NEWS : TRANSAT NORD ENTRE HOMMES/ TRANSATLANTIC CROSSING BETWEEN MEN


NEWS : TRANSAT NORD ENTRE HOMMES/ TRANSATLANTIC CROSSING BETWEEN MEN
© Siméli-BOAT

Jonathan accompagné de son frère et d'un ami vont rallier Yarmouth (Nova Scottia) à Flores (Açores) pendant qu'Aurélie les rejoindra en avion*. Pour avoir des news de nos 3 marins pendant cette traversée, rendez-vous ici. A suivre de près sur la cartographie et sur Facebook. Rdv côté portugais autour du 10 juillet, si le vent veut !

Ca y est L'Ours Blanc s'apprête à quitter le nouveau continent pour rejoindre l'Europe. Nous faisons définitivement une croix sur la route "Grand-Nord" pour 2 raisons. Premièrement niveau timing, il nous aurait fallu 6 mois de plus pour faire ce que nous avions prévu. Deuxièmement pour une raison qui explique aussi l'absence d'Aurélie à bord pour cette traversée : *un baby boat is on board ! Et oui, un futur marin ou une future équipière devrait sortir le bout de son nez en janvier prochain. Deux mois et demi que nous naviguons à 2,5 et tout s'est bien passé, pas une nausée à l'horizon ! Mais pour des raisons de sécurité et parce que ce trajet risque d'être mouvementé, Aurélie quitte l'aventure jusqu'aux Açores. Certaines navigatrices le font et nous les admirons (une pensée pour ma copine Capucine Trochet sur TARA TARI par exemple) mais nous préférons choisir l'option "Future maman dans l'avion / Transat entre garçons". On leur souhaite "Bon vent" ...

BABY BOAT IN BOARD ENCIENTE EN MER BENETEAU TOUR

Jeudi 02 Juillet : Départ !

10h tapantes, les 3 marins quittent le mouillage de Yarmouth pour s'élancer vers les 1500 milles qui les attendent pour rejoindre les îles des Açores au large du Portugal. Après une semaine d'attente, la fenêtre météo devrait leur être favorable. Le dernier grib (bulletion météo pour les marins) annonçait un début de parcours dans du vent de sud ouest modéré mollissant vendredi ou samedi avant de passer au Nord ouest à partir de Dimanche. Il vont avoir froid ça c'est sur mais aucun cyclone à prévoir sur cette période et c'est bien ça le principal ! On vous tient au courant ...

 

NEWS - Lundi 6 juillet :

ELIE: Premier quart impressionnant de nuit tout seul attaché dans le froid et l'humidité. Le bateau est suréquipé comparé à mon Sangria, trop de bout tue le bout mais on s'y retrouve bien. Tout baigne, bonjour à tout le monde.

SIMON : Après une magnifique semaine de "vacances"  dans le Maine et les quelques jours à récurer en profondeur l'Ours blanc dans le brouillard de la Nouvelle Ecosse, je suis heureux d'être au large. A part une  photo de Guillou rien à déclarer. Pour la traversée, c'était plutôt calme au début mais là depuis 2 jours la mer est bien démontée et ça souffle bien. Je souligne par contre que les prévisions du capitaine sont erronées : j'ai signé pour 10 jours de traversée, pas 15 !

Les impressions du Capitaine à venir ....

TITANIC

NEWS MERCREDI 8 JUILLET :

JONATHAN : "Comme prévu, la nuit du 5 au 6 juillet fut compliquée. Un peu avant le coucher du soleil, le vent s'est établi à 32 nœuds dans le Sud-Ouest. On commençait juste à se demander si on n’allait pas affaler la trinquette lorsque celle-ci s'est décrochée de son point d'amure (un mousqueton avec une petite sangle pour le libérer plus rapidement) et a filé en tête de mat. On a démarré le moteur, orienté le bateau face au vent et aux vagues et tiré cette voile vers le bas. Elle devait se sentir bien là-haut parce qu'elle ne voulait pas descendre. Plus de peur que de mal on a rien cassé. 

Ensuite la mer a grossi, on s'est mis à barrer avec Simon car le pilote ne tenait plus le bateau. C'est la première fois que cela nous arrive depuis le début de notre voyage. On a bien dû avoir dans les 4 mètres de creux au plus fort de la nuit. C'était impressionnant, surtout pour Elie qui n'avait jamais fait de grosse mer. Le bateau s'est bien comporté avec seulement la GV 3 ris, avec ses bi-safrans on a toujours pu garder le contrôle. On a cassé 2 plats en verre qui ont jailli du four (porte non verrouillée) vers l'épontille sur un coup de roulis et le bateau était en branlebas de combat à l'intérieur. La gite était du mauvais côté pour la banquette donc on s'est organisé un matelas par terre pour se caler le long de la cuisine. J'ai bien fait de renvoyer Aurélie enceinte sur terre !

Au lever du jour le vent est retombé à 10 nœuds, nous obligeant avec les 2m50 de creux restant de tout affaler et de démarrer le moteur. Désormais la mer s'est calmée et le moral est bon. La température a largement augmenté même si ça reste toujours assez humide. Ça s'est tellement bien lissé qu'en fin de journée d’hier Simon s’est remis à la pêche et a réussi après une bagarre d'environ une heure à nous sortir un thon de 15 kilos. Merci au fil de Jean Jaques acheté à Dahla qui a bien tenu le coup et qui parait fin comparé à la taille de la bête. Aujourd'hui le temps est gris on a encore un peu de vent de Nord-Nord-Est, on avance à 5,5k nœuds sous GV et code 0."

PECHE THON NORD ATLANTIQUE BENETEAU

NEWS 10 JUILLET :


"On a réussi à choper le courant du Gulf stream hier : eau à 24°, courant portant pleine Est à 2,5kn. Dans la pétole au moteur on gardait une vitesse de 7 noeuds à fond en plein sur la route. On a vu un cachalot et plein de dauphins, c'était super. Le vent a reprit dans le 120 au couché du soleil. Le bord un peu nord était le plus rapprochant malheureusement, il nous a fait quitter le gulf stream. Depuis ce matin, le courant est contre nous d'1,5kn. On est au prés bon plein pour essayer de le rechoper."

"Sinon Elie se démène en cuisine pour nous faire des bons petits plats, thon minimum une fois par jour. La pêche est en standby on arrivera jamais à tout manger avant les Açores. Nous pensions faire des rillettes mais avec le vent qui monte, c'est pas simple. Les moussaillons prennent pleins de photos, y'en aura des belles à l'arrivée. On fait des quarts de 2H entre minuit et 6h du mat. Un chacun, ça se passe bien et ensuite c'est quartier libre. Beaucoup de cargos en vue ou en AIS, on ne se sent pas seul contrairement à la transat Sud. J'ai eu une route de colision pendant mon quart, le bateau s'est dérouté légerement, ils bombardent tous à 20kn."

TRANSAT NORD - GROELAND

A TERRE ! Après 12 jours de traversée depuis le Canada pour une escale bien méritée à Ilha das Flores - Açores (Portugal). UN GRAND BRAVO LES GARCONS !!! On vous souhaite un bon repos à tous les 3, le plus gros est fait ... reste à trouver un barbier éventuellement et 3 Super Bock pour fêter ça ! Le récit complet et les images à venir ... 

Titre non renseigné

------------------------------------

Jonathan, along with his brother and a friend, will join Yarmouth (Nova Scottia) to Flores (Azores) while Aurélie will be joining them by plane *. To receive updates from our 3 sailors during this crossing, come and check for some information here.
You can also follow them on the map and on facebook. The appointment is taken for the 10th of July on the Portuguese island, according to the wind!

That's it ! L'Ours Blanc is leaving the new continent to reach Europe. We definitely “dropped” on our idea to follow the "Far North" road for 2 reasons. First, in terms of timing, we would have needed another 6 months to do what was planned. Secondly, for a reason that also explains why Aurelie is not on board for the crossing:  A baby boat on board! Yeah! A future sailor should show the tip of his or her nose in January. Two and a half months that we sail to 2.5 and everything went fine, no nausea at all! However, for security reasons and because this trip may be hectic, Aurélie skips the adventure to the Azores. Some female sailors manage and we admire them (a thought for my friend Capucine Trochet on TARA TARI for example) but we prefer to choose the "Future mom on the plane / Transat between boys" option. We wish them "Good luck»...
 

Thursday, July 2nd: Off they go !  

  
10 am on the dot, the 3 sailors leave the mooring of Yarmouth to set off on the 1500 nautical miles to join the Azores islands off Portugal. After a week spent waiting, the weather window should be favorable to them. The latest grib (weather bulletin for sailors) announced that the trip should begin in a moderate southwest wind easing on Friday or Saturday before moving to the North West from Sunday. They will be cold, that's for sure, but no cyclone is expected over this period and it is the most important! We will keep you up to date ...

 

Monday, July 6 : 

ELIE: First impressive night shift alone tied up in the cold and moisture. The boat is over-equipped compared to my Sangria, so many ropes but I finally found my way. Everything’s going well, hello to everyone.

SIMON: After a wonderful week of "vacation" in Maine and a few days of deep cleaning of the boat in the fog of Nova Scotia, I am happy to be offshore. Apart from a photo of Guillou, I have nothing to declare. For the crossing, it was rather quiet at first but for the past two days the sea is shaky and the wind blows well. I note that the forecasts given by the captain are wrong: I signed up for a 10-days trip, not 15!

The Captain’s impressions yet to come ....

NEWS Wednesday, July 8 :

JONATHAN : "As expected, the night of July 5 to 6 was complicated. Just before sunset, the wind rose to 32 knots from the southwest. We were just beginning to wonder if we would not lower the staysail when it suddenly detached from its tack (with a small carabiner strap to release it easily) and went up the masthead. We started the engine, the boat facing the wind and waves and pulled the sail down. It was hard to get it down but it was finally more fear than harm as nothing broke.

Then the sea has grown, we started to helm with Simon as the auto-pilot would not hold the boat anymore. This is the first time it happens since the beginning of our trip. We must have had some 4 meters waves of height during the night. It was impressive, especially for Elie who had never sailed in those conditions. The boat performed well with only the mainsail with 3 reefs, and with its twin-rudders we were able to maintain control. We broke two dishes that flown from the oven (door unlocked) to the stanchion on a blow roll and the boat was upside down inside. The boat was on the wrong side for the bench so we organized a mattress on the floor to fit along the kitchen. It’s a good thing that our pregnant Aurélie is back on earth!

In the rising sun, the wind dropped to 10 knots, forcing us to lower all the sails and start the engine in 2.5 meters troughs of waves. Now the sea has calmed down and the mindset is good on board. The temperature has greatly increased even if it is still quite moist. It went so well that yesterday Simon fished again and managed, after a fight of an hour, to get us a tuna of 15 kilos. Thank you Jean Jacques for the fishing line bought in Dahla that hold the fish, despite its tiny size compared to the beast. Today it's gray, we still have some North-North-East wind, sailing at 5.5k knots under mainsail and code 0. "

Partager sur : | |
Retour à la liste des Escales
Rejoignez-nous sur
Facebook } BOAT
Suivez-nous sur
Twitter } @boatbeneteau
Propriétaire d'un beneteau, rejoignez le BYC et regardez en exclusivité nos carnets de bords privés. Visitez la boutique et soutenez notre projet.
Les dernières
Photos & Vidéos

13.11.2015
TOUR DU MONDE - WORLD TRIP - 1 year in 150 seconds !