Qui sommes-nous ?

« Lui, Jonathan Bénéteau, skipper et professionnel de la marine marchande, elle, Aurélie Aubron, caméraman monteuse au sein de la société Simeli. Amoureux de la mer et à la recherche de nouveaux horizons, ils unissent leurs savoirs pour réaliser un suivi en image de cette aventure Bénéteau Océan Atlantic Tour. Suivez les pendant un an autour de l’Océan Atlantique et vivez avec eux leurs traversées et leurs escales. »

S'inscrire à laNewsletter

 Les Escales

NOUVELLE ECOSSE TO ACORES / NOVA SCOTIA - AZORES


NOUVELLE ECOSSE TO ACORES / NOVA SCOTIA - AZORES
© Siméli-BOAT

Retour sur l'escale technique en Nouvelle Ecosse et sur la transat plus en détail :

Après avoir récupéré Elie à Bar Harbor, nous avons filés tous les 4 en Nouvelle-Ecosse. Au programme : 24 heures de navigation pour mettre les garçons en jambe. Le roulement des quarts (2 heures chacun) se met bien en place. La nuit est musclée au début, puis nous voilà dans la pétole au lever du soleil lorsque nous atteignons Yarmouth. Nous faisons les papiers et rentrons tout de suite dans le vif du sujet. En effet, cette semaine canadienne aura servi à préparer le bateau, faire l'avitaillement et se reposer avant le grand départ. On astique, on répare, on entretient … Un anglais sur le quai nous offre 3 énormes sacs d'alimentation et des packs d'eau car il a tenté de traverser la semaine précédente sur un rafiot en bois. Il s'est fait peur, a fait demi-tour et rentre finalement en avion donc nous récupérons tous ces vivres.

YARMOUTH - NOUVELLE ECOSSEDans ce port vide de touristes, nous avons rencontré deux français, Bénédicte et Max (http://manzanillo.blogs-de-voyage.fr). Nous avons passé 2 agréables soirées en leur compagnie. Une première dans un bar local où la population n'avait visiblement jamais vu de Français passer de séjour ici. La seconde, nous avons été invité à diner à bord de leur Feeling. Rigolades et échanges d'aventures quand soudain un gros coup de vent nous retourna l'annexe. Le moteur fut noyé, et Max nous raccompagna chez nous. Par la suite, bien heureusement, Elie le mécano a réussi à réparer notre seul moyen de locomotion pour aller à terre.

Le 1er Juillet, jour de fête nationale au Canada « Canada day » nous partons tous les 4 à Halifax. Nous visitons sur la route un village Acadian. Descendant des Normands, ils parlent un Francais mi- québécois, mi- anglais. Ensuite nous dinons à Lunenburg, un village magnifique de bord de mer, classé par L'Unesco. Ensuite on a déposé Aurelie à l'aéroport et le lendemain c'était le grand départ ! (LA TRANSAT en NEWS dans l'article précédent).

 

" LA CONCLUSION DES GARCONS EN 3 QUESTIONS "

SIMON :

Mon meilleur moment : La pêche au thon avec la canne entre les jambes et un superbe coucher de soleil sous la pétole.

Mon pire moment : Le dernier steak de thon au 6e jour : moi en train de frapper à la porte pour que mon frère, également malade, libère les toilettes. Seul Elie a refusé d'en manger, on s'est moqué de lui … il a beaucoup ri 2 heures plus tard !

La transat en 3 mots : Ventée / Intense / Fraîche (puis chaude à la fin)

Si c'était à refaire Je la referai sans hésiter. C'est une très belle expérience et surtout un bon moyen de se déconnecter :)

ELIE :

Mon meilleur moment : Le quart du matin au lever du jour quand la houle se calmait et que le vent était favorable -> manœuvre pour affaler la trinquette et dérouler le génois. En silence pour que tout le monde se repose au mieux.

Mon pire moment : Ne pas avoir réussi à dormir pendant quelques nuits à cause de la houle et du bateau qui partait en embardée sous pilote automatique ! Un peu dur pour les nerfs.

La transat en 3 mots : eau salée / eau douce / unique 

Si c'était à refaire : Je re-signe quand vous voulez, très instructif et que de belles découvertes. Les moments durs comme une dépression ou du courant dans le nez avec de la houle sont largement récompensés par le plaisir de vivre au rythme de dame nature et d’observer ses habitants.

+1 pour l’ambiance à bord, qui n’a pas molli tout du long . Merci au Captain et son twin :)

JONATHAN :

Mon meilleur moment : Quand on a croisé un énorme cachalot dans 2,5 nœuds de Gulf Stream pour nous faire avancer.

Mon pire moment : Quand la trinquette s'est bloquée en tête de mât.

La transat en 3 mots : Bonheur / Zénitude / Esprit d'équipe

Si c'était à refaire : Demain ! Ça tombe bien on y retourne dans pas longtemps :)

 

Après 12 jours, nos 3 marins ont accosté au port de Lajes sur l'ile de Flores, la plus à l'Est des Açores. Après une bonne sieste, ils se sont empressés de foncer au restaurant s'offrir une franchessina avec un bon Super bock, tellement méritées ! UN GRAND BRAVO LES GARCONS ! Plus que 1200 milles et l'Ours Blanc sera sain et sauf à la maison ... on touche du teck :)

 

Titre non renseignéTitre non renseigné

 

 

 

 

 

 

 

 

Back on the technical stop in Nova Scotia and the transatlantic in more details:

 

After recovering Elie in Bar Harbor, we all left for Nova Scotia. Program: 24 hours of sailing for the boys to warm up. The shifts (two hours each) are set in place. The night is quite sporty at first, to end up with no-wind at sunrise when we reached Yarmouth. We filled-in some papers and returned immediately in the thick of it. Indeed, this week in Canada was used to prepare the boat, make some refueling and rest before the big departure. It is polished, repaired, maintained ... An English guy on the platform offered us 3 huge bags of food and water packs as he tried to cross the previous week on a wooden boat. He got scared, made a U-turn and is finally returning by plane so we enjoyed all this food.

YARMOUTH - NOUVELLE ECOSSEIn this port not so frequented by tourists, we met a couple, Benedict and Max (http://manzanillo.blogs-de-voyage.fr). We spent two enjoyable evenings with them. The first one in a local bar where the population had obviously never seen some French people spending time here. The second, we were invited for a dinner aboard their Feeling. It was made of laughs and exchanges of adventures when suddenly a big gust of wind returned the rib. The engine drowned, and Max took us home. Later, fortunately, Elie the mechanic was able to repair our only means of transportation to go ashore.

On July 1st, national holiday in Canada "Canada Day", we all went to Halifax. On the road, we stopped in an Acadian village. Descendants of the Normands, they speak a mix of French from Quebec and English. Then we had dinner in Lunenburg, a beautiful seaside town, classified by Unesco. Then we brought Aurelie at the airport and the next day it was the great start! (THE TRANSAT in NEWS in the previous article).

Boy’s sum-up  :

SIMON :

My best moment: Tuna fishing with the cane between my legs, and a beautiful sunset in quiet conditions.

My worst moment: The last tuna steak on day 6: me knocking on the door, to get my brother, also sick, out of the toilet.
Only Elie refused to eat some, we made fun out of him ... he laughed at us a lot two hours later!

The crossing in 3 words: windy / Intense / Fresh (then warm at the end)

IF it was to be done again: I would do it again without hesitation. It's a great experience and above all a good way to log off :)

ELIE :

My best moment : The morning shift at day rise when the swell subsided and the wind was favorable -> maneuver to haul down the staysail and unroll the genoa. In the silence for everyone to rest at best.

My worst moment: Not having managed to sleep for a few nights because of the waves and the boat that was going upside down under autopilot! A little difficult for the nerves.

The crossing in 3 words: salted water / fresh water / unique

If it was to be done again: I would sign again when you want, very informative and interesting discoveries. Hard times like depression or the current in the nose with the swell are amply rewarded with the pleasure of living to the rhythm of Mother Nature and observe its inhabitants.

+1 for the atmosphere on board, which has not faded throughout. Thank you Captain and his twin :)

JONATHAN :

My best moment: When we saw a huge whale in 2.5 knots in the Gulf Stream current to make us move forward.

My worst moment: When the staysail was blocked at the masthead.

The crossing in 3 words: Happiness / Zénitude / Teamwork

If it was to be done again: Tomorrow! Luckily we will be back in no time :)

After 12 days, our 3 sailors docked at the port of Lajes on the island of Flores, the most eastern of the Azores. After a good nap, they rushed to the restaurant for a franchessina with a good Super bock, so well deserved! BIG UP BOYS !
 

1200 nautical miles left and the Ours Blanc will be safe and sound at home ... we touch teak :)

 

Titre non renseignéTitre non renseigné

Partager sur : | |
Retour à la liste des Escales
Rejoignez-nous sur
Facebook } BOAT
Suivez-nous sur
Twitter } @boatbeneteau
Propriétaire d'un beneteau, rejoignez le BYC et regardez en exclusivité nos carnets de bords privés. Visitez la boutique et soutenez notre projet.
Les dernières
Photos & Vidéos

13.11.2015
TOUR DU MONDE - WORLD TRIP - 1 year in 150 seconds !